Bienvenue sur PostGIS.fr

Bienvenue sur PostGIS.fr , le site de la communauté des utilisateurs francophones de PostGIS.

PostGIS ajoute le support d'objets géographique à la base de données PostgreSQL. En effet, PostGIS "spatialise" le serverur PostgreSQL, ce qui permet de l'utiliser comme une base de données SIG.

Maintenu à jour, en fonction de nos disponibilités et des diverses sorties des outils que nous testons, nous vous proposons l'ensemble de nos travaux publiés en langue française.

source: trunk/workshop-foss4g/tuning.rst @ 31

Revision 31, 8.2 KB checked in by djay, 8 years ago (diff)

Traduction partie 21

Partie 21 : paramétrer PostgreSQK pour le spatial

System Message: WARNING/2 (<string>, line 4)

Title underline too short.

Partie 21 : paramétrer PostgreSQK pour le spatial
=================================================

PostgreSQL est une base de données trÚs versatile, capable de tourner dans des environnements ayant des ressources trÚs limités et partageant ces ressources avec un grand nombre d'autres applications. Afin d'assurer qu'il tournera convenablement dans ces environnements, la configuration par défaut est trÚs peu consomatrice de ressource mais terriblement innadapaté pour des bases de données hautes-performances en production. Ajoutez à cela le fait que les base de données spatiales ont différent type d'utilisation, et que les données sont généralement plus grandes que les autres types de données, vous en arriverez à la conclusion que les parÚtres par défaut ne sont pas approprié pour notre utilisasion.

Tout ces paramÚtres de configuration peuvent être édité dans le fichier de configuration de la base de données : :file:`C:\\Documents and Settings\\%USER\\.opengeo\\pgdata\\%USER`. Le contenu du fichier est du texte et il peut donc être ouvert avec l'outils d'édition de fichiers de votre choix (Notepad par exemple). Les modifications apportées à ce fichier ne seront effectives que lors du redémarrage du serveur.

System Message: ERROR/3 (<string>, line 8); backlink

Unknown interpreted text role "file".
./tuning/conf01.png

Une façon simple d'éditer ce fichier de configuration est d'utiliser l'outils nommé : "Backend Configuration Editor". Depuis pgAdmin, allez dans File > Open postgresql.conf.... Il vous sera demandé le chemin du fichier, naviguez dans votre arborescence jusqu'au fichier :file:`C:\\Documents and Settings\\%USER\\.opengeo\\pgdata\\%USER`.

System Message: ERROR/3 (<string>, line 12); backlink

Unknown interpreted text role "file".
./tuning/conf02.png ./tuning/conf03.png

Cette partie décrit certains des paramÚtres de configuration qui doivent être modifiés pour la mise ne place d'une base de données spatiale en production. Pour chaque partie, trouvez le bon paramÚtres dans la liste et double cliquez dessus pour l'éditer. Changez le champs Value par la valeur que nous recommendons, assurez-vous que le champs est bien activé pui cliquez sur OK.

Note

Ces valeurs sont seulement celles que nous recommendons, chaque environnement differera et tester les différents paramétrages est toujours nécessaire pour s'assurer d'utiliser la configuration optimale. Mais dans cette partie nous vous fournissons un bon point de départ.

shared_buffers

Alloue la quantité de mémoire que le serveur de bases de données utilise pour ses segments de mémoires partagées. Cela est partagé par tout les processus serveur, comme sont nom l'indique. La valeur par défaut est affligeante et inadaptée pour une base de données en production.

Valeur par défaut : typiquement 32MB

Valeur recommandée : 75% de la mémoire de la base de données (500MB)

./tuning/conf04.png

work_mem

Définit la quantité de mémoire que les opération interne d'ordonnancement et les tables de hachages peuvent consommer avec le serveur passe à des fichiers sur le disque. Cette valeur définit la mémoire disponible pour chaque opération complexe, les requêtes complexes peuvent avoir plusieurs ordres ou opération de hachage tournant en parallÚle, et chaque client s connecté peut exécuter une requête.

Vous devez donc considérer combient de connexions et quel complexité est attendu dans les requêtes avant d'augmenter cette valeur. Le bénéfice acquis par l'augmentation de cette valeur est que la plupart des opération de classification,dont les clause ORDER BY et DISTINCT, les jointures, les agrégation basé sur les hachages et l'exécution de requête imbriquées, pourront être réalisé sans avoir à passer par un stockage sur disque.

Valeur par défaut : 1MB

Valeur recommandée : 16MB

./tuning/conf05.png

maintenance_work_mem

Définit la quantité de mémoire utilisé pour les opération de maintenances, dont le néttoyage (VACUUM), les indexes et la création de clef étrangÚres. Comme ces opération sont courremment utilisées, la valeur par défaut devrait être acceptable. Ce paramÚtre peut être augmenté dynamiquement à l'exécution depuis une connexion au serveur avant l'exécution d'un grand nombre d'appels à :command:`CREATE INDEX` ou :command:`VACUUM` comme le montre la commande suivante.

System Message: ERROR/3 (<string>, line 49); backlink

Unknown interpreted text role "command".

System Message: ERROR/3 (<string>, line 49); backlink

Unknown interpreted text role "command".
SET maintenance_work_mem TO '128MB';
VACUUM ANALYZE;
SET maintenance_work_mem TO '16MB';

Valeur par défaut : 16MB

Valeur recommendée : 128MB

./tuning/conf06.png

wal_buffers

Définit la quantité de mémoire utilisé pour l'écriture des données dans le journal respectant la rÚgle du défaire (WAL). Elle indique que les informations pour annuler les effets d'une opération sur un objet doivent être écrites dans le journal en mémoire stable avant que l'objet modifié ne migre sur le disque. Cette rÚgle permet d'assurer l'intégrité des données lors d'une reprise aprÚs défaillance. En effet,il suffiré de lire le journal pour retrouver l'état de la base lors de sont arrêt brutal.

La taille de ce tampon nécessite simplement d'être suffisament grand pour stoquer les données WAL pour une seule transaction. Alors que la valeur par défaut est généralement siffisante, les données spatiales tendent à être plus large. Il est donc recommendé d'augmenter la taille spécifiée dans ce paramÚtre.

Valeur par défaut : 64kB

Valeur recommendée : 1MB

./tuning/conf07.png

checkpoint_segments

Cette valeur définit le nombre maximum de segements des journaux (typiquement 16MB) qui doit être remplit entre chaque point de reprises WAL. Un point de reprise WAL est une partie d'une séquence de transactions pour lequel on garanti que les fichiers de données ont été mis à jour avec toutes les requêtes précédent ce point. À ce moment-là toutes les pages sont punaisées sur le disque et les point de reprises sont écrit dans le fichier de journal. Cela permet au precessus de reprise aprÚs défaillance de trouver les dernierspoints de reprises et applique toute les lignes suivantes pour récupérer l'état des données avant la défaillance.

Étant donnée que les point de reprises nécessitent un punaisage de toutes le pages ayant été modifiée sur le disques, cela va créer une charge d'entrées/sorties significative. Le même arguement que précédemment s'applique ici, les données spatiales sont assez grandes pour contrebalancer l'optimisation de données non spatiales. Augmenter cette valeur limitera le nombre de points de reprise, mais impliquera un plus redémarrage en cas de défaillance.

Valeur par défaut : 3

Valauer recommendée : 6

./tuning/conf08.png

random_page_cost

Cette valeur sans unité représente le coût d'accÚs alléatoire au page du disque. Cete valeur est relative au autres paramÚtres de coût notemment l'accÚs séquentiel au pages, et le coût des opération processeur. Bien qu'il n'y ai pas de valeur magique ici, la valeur par défaut est généralement trop faible. Cette valeur peut être affectée dynamiquement par session en utilisant la commande SET random_page_cost TO 2.0.

Valeur par défaut : 4.0

Valeur recommandée : 2.0

./tuning/conf09.png

seq_page_cost

C'est une paramÚtre qui controle le coût des accÚs séquentiel au pages. Il n'est généralement pas nécessaire de modifier cette valeur maus la différence entre cette valeur et la valeurs random_page_cost affecte drastiquement le choix fait par le plannificateur de requêtes. Cette valeur peut aussi être affectée depuis une session.

Valeur par défaut : 1.0

Valeur recommandée : 1.0

./tuning/conf10.png

Recharger la configuration

AprÚs avoir réalisé ces changements mentioné dans cette partie sauvez-les puis rechargez la configuration.

  • Ceci se fait en cliquant avec le bouton droit sur le nom du serveur (PostgreSQL 8.4 on localhost:54321) depuis pgAdmin, selectionnez Disconnect.
  • Cliquez sur le bouton Shutdown depuis le Dashboard OpenGeo, puis cliquez sur Start.
  • Pour finir reconnectez-vous au serveur depuis pgAdmin (cliquez avec le bouton droit sur le serveur puis sélectionnez Connect).
Note: See TracBrowser for help on using the repository browser.